Fondateur

Biographie du Bienheureux Jacques Cusmano

Padre Giacomo CusmanoJacques Cusmano nait à Palerme (Italie) le 15 Mars 1834 de Giacomo et Maddalena Patti. Quatrième de cinq fils. Ses frères et soeurs sont Vincenzina, Pietro, Giuseppe et Giuseppina. A trois ans, il perd sa mère dans une épidémie de choléra. Sa soeur Vincenzina devient l'éducatrice de ses derniers frères, transmettant au petit Giacomo les vertus chrétiennes. Encore enfant, le petit Giacomo manifeste une attention particulière pour les pauvres et les besogneux, comme pour l'idéal missionnaire. Les témoins de tout ça sont les faits qu'on raconte de sa naissance et adolescence. Dans la maison familiale,on tenait fermé à clef le magasin par ce que le petit Giacomo n'hésitait pas à tout donner aux pauvres qui frappaient à la porte. Quelques personnes ont témoigné de sa générosité quand, rencontrant un pauvre qui souffrait de froid le long de la route, il a donné sa chemise pour le couvrir, ou, quand il a jeté ses souliers du balcon en faveur d'un pauvre garçon qui marchait pieds nus.

Dans les années 1841-1851, il étudie au "collège Massimo" des Jésuites à Palerme et là il est attiré par l'idéal missionnaire. Il lit les revues des missionnaires qui travaillaient dans les Montagnes Rocheuses en Amérique du Nord avec un grand enthousiasme tout en désirant lui aussi faire part de ce groupe. Un autre fait

intéressant: quand le Supérieur Général des Jésuites rentrait à Naples après la visite à Palerme en 1850, le jeune Giacomo était sur le point de partir avec pour se faire missionnaire. Seulement que il n'avait rien dit à sa famille; son frère Pietro découvre en temps ces projets et va le reprendre du bateau pret à partir.

En 1851, il commence à étudier la médecine à l'Université de Palerme (Regia Università di Studi di Palermo) et devient Docteur en médecine et chirurgie en 1855 avec une grande distinction. Pendant quatre ans, il exerce la profession médicale à Palerme et à San Giuseppe Jato, là où sa famille avait un domaine agricole géré par lui-même. Connu pour ses soins gratuits en faveur des pauvres, qui d'habitude ne pouvaient pas se permettre de payer la visite médicale, après tout il sent que ce n'est pas suffisant de soigner les corps des gens, il fallait faire quelque chose de plus important. En parlant avec sa soeur Vincenzina, il lui confie son désir de devenir un frère cappucin pour pouvoir servir les pauvres de plus près.

Il demande aussi le conseil de Mgr. Domenico Turano, prêtre bien connu dans la ville, et celui-ci, se rendant compte de ce qui bouillonnait dans le cœur du jeune médecin, l'oriente vers le sacerdoce. Ainsi, après une année d'intense préparation, le 22 Décembre 1860, Giacomo Cusmano est ordonné prêtre du Diocèse de Palerme. Il est affecté à l'Eglise des "Saints Quarante Martyrs" dans le quartier Albergheria de Palerme. Bientôt ce lieu devient un centre de Charité Chrétienne, fréquenté en particulier par de nombreux pauvres qui s'y trouvaient, conséquence de diverses révolutions qui tourmentaient la Sicile et toute l'Italie de cette époque-là. Père Giacomo a utilisé tous les moyens à sa disposition pour aider les nécessiteux, en faisant des cueillettes dans les maisons des personnes aisées. Petit à petit s'unissent à lui beaucoup de collaborateurs pris par l'exemple du nouveau prêtre. Un jour, pendant le souper chez son ami Michele De Franchis, il remarque que tous les membres de la famille, avant de commencer à manger, prenaient un peu de nourriture de leurs assiettes et le mettaient sur un autre plat placé au milieu de la table. Ce plat était ensuite servi à un pauvre qui frappait à la porte de la famille de De Franchis. En voyant ce geste le P. Giacomo a eu une brillante idée, il se disait: "Si tous faisaient

ainsi dans cette ville, combien de pauvres ne pourrait-on pas aider?" Ensuite il associe cette bouchée à celle qui est eucharistique: la sainte communion qui unit en Christ Pauvres et Riches. A partir de cette inspiration, il donne vie à l'oeuvre appelée "Bouchée du Pauvre" (Boccone del Povero). C'était à l'année 1867. Le Pape Pie IX, approuve et bénit l'Oeuvre le 24Juillet 1867.

Voyant l'enthousiasme et l'exemple du P. Giacomo, beaucoup de gens commencent à le suivre et à l'aider, y compris beaucoup de prêtres palermitains. Pendant dix ans, le P. Giacomo porte avant la Bouchée du Pauvre. D'autre part, les pauvres à servir augmentent toujours de plus en plus. Mais les difficultés ne manquent pas et commence la crise dans cette oeuvre. Croyant que tout ceci puisse être seulement le fruit de son orgueil et non la volonté de Dieu, il pense à confier l'Oeuvre à quelque congrégation religieuse. Mais autour du mois de Juillet il fait un songe dans lequel la Vierge l'encourage à poursuivre l'Oeuvre initiée tout en le rassurant qu'elle était voulue par Dieu.

Pour maintenir la continuité de la Bouchée du Pauvre, il rassemble ses collaboratrices en une communauté religieuse, fondant ainsi les Soeurs Servantes des Pauvres. La vêture des Soeurs advient le 23Mai 1880. Peu de temps après, le 04 Octobre 1884, il donne l'habit religieux aux Frères Serviteurs des Pauvres. Le 21Novembre 1887, il organise d'une manière stable la Communauté des Missionnaires Serviteurs des Pauvres.

Le 14 Mars 1888, à 54 ans seulement, il meurt suite à une pleurésie. Le 30 Octobre 1983, il est proclamé "Bienheureux" par le Pape Jean Paul II.